Accueil Auteurs Parus À paraître Contacts

Fred Dewilde : sortir du Bataclan

Éditorial. Le 21 octobre, nous publions Mon Bataclan de Fred Dewilde. Il s’agit d’un témoignage exceptionnel. Une petite pierre pour l’Histoire. Mais surtout un récit personnel et puissant. Ce dessinateur s’est retrouvé dans la fosse du Bataclan durant deux heures le 13 novembre 2015. Dans le sang des autres. Au milieu des morts. Des souffles ralentis. Des regards vides. Au-dessous des tueurs qui commençaient à examiner ceux qui avaient bien pu échapper à leur massacre pour les achever.

Le temps des victimes n’est certainement pas celui des médias. Le CNRS qui a lancé un programme « 13 novembre » en sait quelque chose, qui recueille doucement sous la houlette de l’historien Denis Peschanski, les témoignages des uns et des autres, et suivra une cohorte de rescapés durant de longues années. Qu’un dessinateur qui se trouvait dans le vortex même de l’horreur, ait trouvé le courage de raconter coûte que coûte ce qu’il a vécu, ressenti dans ces deux heures même et tente de raisonner après le choc de l’ultraviolence est effectivement exceptionnel.

Qu’un dessinateur qui se trouvait dans le vortex même de l’horreur, ait trouvé le courage de raconter coûte que coûte ce qu’il a vécu,constitue un témoignage exceptionnel.

Mon Bataclan est le récit dessiné de la tragédie, Fred Dewilde a concentré toute son énergie pour affronter ses propres images. Elles tiennent dans une dizaine de planches terrifiantes. Ensuite, il a posé le crayon car il ne pouvait plus raconter (pour le moment ) cet après-Bataclan. Il a préféré répondre à nos questions. C’est un debriefing intime du retour au monde des vivants qui relaie la mémoire dessinée. Quelles sont ses relations avec ses proches ? L’image de soi, le retour au travail, le statut officiel de victime, les sensations qui changent, le temps qui n’est plus le même, les fragilités souterraines et la vitalité essentielle…

Il y a les victimes du Bataclan, mais ce document déborde largement cette date et cette communauté de destins. Il est le récit d’un homme qui se reconstruit après la tempête, qui fait comme il le peut, qui essaie de résister aux peurs et à la haine. Fred Dewilde nous rappelle que les victimes survivantes ne doivent pas s’enfermer dans un statut privilégié et immobile, mais avant tout reprendre en main leur vie. C’est son combat et c’est un grand livre pour l’avenir.

> Emmanuel Lemieux



Par Veroniquele 31 octobre 2016 : Fred Dewilde : sortir du Bataclan

Quel courage Monsieur !
Je suis malheureusement toucher par cette horrible nuit ma soeur a perdu sa fille au bataclan.
Mes pensées sont avec vous.


Répondre a ce message
Poster un nouveau commentaire
Parus | À paraître | Contacts | Mentions légales | Administration
Copyright © 2014 - 2016 Lemieux éditeur| Tous droits réservés
La reproduction totale ou partielle sans permission est interdite.